• Objectifs pédagogiques

  • Connaître les différences entre les isolants écologiques et les isolants biosourcés
    Savoir améliorer le confort thermique en respectant l’existant
    Maîtriser l’argumentaire pour expliquer l’intérêt et l’utilité des isolants écologique
    Avoir les clés pour une rénovation réussie : saine et confortable, conforme aux exigences

  • Public visé

  • Professionnels du bâtiment posant l’isolation thermique par l’intérieur

  • Pré-requis

  • Aucun pré-requis

  • Contenu

  • Les bâtiments économes en énergie
    - épuisement des ressources
    - contraintes climatiques
    - le réchauffement
    - les conditions d’équilibre
    - RGE - la transition énergétique
    - consommation et classification des bâtiments
    - définition : Kwhep/m²
    - définitions et mode de calcul : λ, R, U...
    - la RT 2012, BBC, BBC rénovation, BEPOS
    - la réglementation crédit d’impôt (CITE)
    - la réglementation 2007 (existant)
    Le confort dans l’habitat
    - le confort thermique
    - la sensation froid-chaud
    - l’inertie thermique, le déphasage, l’effusivité, la diffusivité
    L’étanchéité à l’air
    - la perméabilité à l’air
    - les déperditions caloriques
    - l’humidité : pathologies liées à l’humidité (champignons, moisissures), le phénomène de condensation (explications...), la diffusion de la vapeur d’eau dans les murs, les isolants, les valeurs μ (mu) et Sd, le diagramme de Mollier
    - pare-vapeur ou frein-vapeur ? (le contrôle par le calcul, par la méthode Glaser, la condensation dans les parois)
    - les mises en oeuvre de l’étanchéité à l’air : les principaux fabricants, les gammes de produits, les contrôles
    Les isolants
    - les isolants biosourcés, leurs applications et mise en oeuvre : pourquoi les utiliser ?, du bâti ancien au bâti moderne, laine de mouton, bois, chanvre, lin, jute, herbes, coton plumes de canard, ouate de cellulose, chènevotte, le béton de chanvre, la perlite, le liège, la vermiculite, panneau en mousse minérale
    - les isolants synthétiques : le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé, les polyuréthanes
    - les isolants minéraux : la laine de verre, la laine de roche
    - les isolants spéciaux à faible épaisseur : les aérogels, les isolants sous vide, les isolants minces réflecteurs
    - les enduits : les enduits isolants chaux chanvre, les enduits d’argile, les panneaux d’argiles

  • Intervenant

  • Formateur qualifié dans le respect de la certification NF Service Formation

  • Pédagogie

  • 5 stagiaires minimum à 12 maximum
    Alternance d’apports théoriques et d’exercices, présentation d’échantillons et de modes opératoires

    Evaluation et validation

    Suivi de la progression pédagogique des stagiaires tout au long de la formation
    Fiche d'évaluation de la satisfaction du stagiaire
    Attestation de fin de formation